Aller au contenu principal
Bains douches numériques - Flers

Zoom sur - Les Bains Douches Numériques de Flers

Tiers-Lieu Normandie (coworking, fablab, etc.)

Ouvert en 2015 et géré par Flers Agglo, le tiers-lieu les Bains Douches Numériques occupe un bâtiment Art Déco, classé, qui abritait autrefois les bains publics et qui a été réhabilité dans le cadre du programme européen Interreg. L’endroit offre un cadre privilégié, à deux pas du château et de son parc.

« Nous avons vocation à être le lieu de convergence des acteurs du numérique et des industries créatives, dans une ambiance favorisant les échanges de compétences et le partage de projets. », indique Jérôme Levée, animateur du lieu et coordinateur des espaces publics numériques de Flers Agglo. Pour cela,  Les Bains Douches Numériques offrent un espace de coworking, un Fablab bien équipé, une salle de réunion et programment des formations dédiées aux usages numériques.                                                          

Un développement progressif

Si le Fablab a rencontré assez rapidement son public de professionnels comme de particuliers, il n’en a pas été de même pour le coworking. « Ici, il y a cinq ans, le travail partagé n’était pas aussi répandu qu’aujourd’hui et nous n’avions pas encore de notoriété. Il a fallu nous faire connaître », explique Jérôme Levée. D’où l’organisation d’opérations Journées découvertes du coworking, de visites et démonstrations gratuites une fois par mois le samedi pour le laboratoire de fabrication ou encore de partenariats noués avec la Chambre de Commerce, le groupe des commerçants des vitrines de Flers et institutions du territoire, pour attirer de nouveaux utilisateurs. « Curieusement, notre labellisation Tiers-Lieux Normandie en 2019 n’a pas eu de retombées directes sur la fréquentation de notre tiers-lieu. » poursuit-il.

Les bains douches numériques - Flers

L’année 2020 a marqué un tournant et, paradoxalement, c’est l’épidémie de COVID qui est venue donner un coup d’accélérateur inattendu. Fermés pendant la période de confinement, les Bains Douches Numériques connaissent en effet depuis leur réouverture une demande croissante pour le coworking. Aux coworkers de la première heure, travailleurs indépendants (décoratrice d’intérieur,  maître d’œuvre, bureau d’études en charpentes métalliques…) et jeunes entrepreneurs se sont joints beaucoup de télétravailleurs. « Le télétravail s’est imposé à cause de la crise sanitaire et les salariés qui ont dû le pratiquer ont découvert ici une manière de travailler plus agréable et plus enrichissante qu’en restant chez eux. », constate Jérôme Levée, qui se montre confiant malgré la reprise de l’épidémie et un éventuel retour du confinement : « Nous n’avons pas de contrainte de rentabilité. Les Bains Douches Numériques ont été conçus comme un service public au profit des habitants et des entreprises du territoire, avec des tarifs abordables. ».

Un seul regret pourtant : la grande difficulté, faute de temps, à pouvoir suivre les réunions inter-réseaux dans les différents tiers-lieux labélisés de la région.

Autres articles qui peuvent vous interésser

  • La Hune et Hipli, l’histoire d’une belle réussite made in Le Havre

    Nous sommes allés à la rencontre de Léa Got et d’Anne Sophie Raoult les cofondatrices de la belle startup Havraise Hipli, née dans un lieu que nous connaissons bien au Havre, La Hune.

    EN SAVOIR +
  • Zoom sur - L'écloserie numérique à Boitron (Orne)

    L’Ecloserie numérique est une association loi 1901 qui a pour objectif de promouvoir les usages numériques afin de soutenir le développement économique local et de faciliter l’insertion sociale. Elle...

    EN SAVOIR +