Aller au contenu principal
L'Ecloserie Numérique

Zoom sur - L'écloserie numérique à Boitron (Orne)

Tiers-Lieu Normandie (coworking, fablab, etc.)

L’Ecloserie numérique est une association loi 1901 qui a pour objectif de promouvoir les usages numériques afin de soutenir le développement économique local et de faciliter l’insertion sociale. Elle a fait le choix de créer un tiers-lieu en pleine campagne, dans le village de Boitron (Orne)

Le premier tiers-lieu rural créé en France en 2009

Comme le souligne Xavier de Mazenod, Président de l’association « Il n’était pas évident à l’époque de créer un tiers-lieu en milieu rural mais la municipalité de Boitron a décidé de jouer le jeu et a mis gratuitement à notre disposition l’ancienne école, après l’avoir restaurée à ses frais. » 
Nous avons commencé par développer progressivement les activités de coworking, avec les néoruraux venus s’installer au vert pour vivre et travailler autrement et la mise en place de formations à internet et à l’informatique pour les seniors. »
La création d’un télécentre en 2010, avec connexion internet Très Haut Débit, puis d’un fablab en 2015 ont accéléré le développement. L’Ecloserie numérique dispose également d’un repair café qui attire un large public. 

Une approche très pédagogique du numérique 

L’Ecloserie numérique consacre une part importante de ses activités à la formation des jeunes : «  Nous organisons des sessions de six jours de formation à la fabrication numérique pour les « décrocheurs » et nous avons lancé en 2014 la première formation de six mois pour les jeunes éloignés du monde numérique, dans une démarche pédagogique qui s’apparente à celle de l’Ecole 42, créée par Xavier Niel. Notre souci est de leur ouvrir un avenir professionnel possible. », explique Xavier de Mazenod.
Le tiers-lieu ouvre aussi ses portes aux enfants, qui bénéficient tous les mercredis de l’atelier « Les Bricomatiques », avec la présence d’un animateur. 
Autre objectif : favoriser la transition numérique et énergétique dans les pratiques agricoles, dans le cadre du programme  « Agriculture connectée et  autonomie énergétique ». L’Ecloserie numérique a notamment acheté aux Etats-Unis un robot potager en kit (Farmbot XL), qui est actuellement testé.

Un modèle économique particulier

Son modèle économique repose sur deux grands piliers : le bénévolat et le financement privé. « Nous n’avons pas de salariés. Ce sont en majorité des bénévoles qui mettent leur savoir-faire au service de tous. Et notre financement provient de fondations privées, grâce auxquelles nous avons pu créer le fablab par exemple. », précise Xavier de Mazenod.  
Soucieux avant tout d’être ouvert au plus grand nombre pour remplir sa mission sociale, le tiers-lieu pratique de plus des tarifs très abordables auprès de ses adhérents.

Autres articles qui peuvent vous interésser

  • j

    Podcasts - Faiseurs de tiers-lieux

    Retrouvez le témoignage de quatre lieux normands : La Filature à Louviers, Ecodomaine du Bouquetot - Ecopya à Saint Pierre Azif, Workintrouville et le Wip à Colombelles. Dans ces podcasts, les...

    EN SAVOIR +