Aller au contenu principal
Elabo

Zoom sur - Elabo à Bellême

Tiers-Lieu Normandie (coworking, fablab, etc.)

Le tout numérique au service de tous

Initialement le bâtiment, situé dans une zone d’activités tertiaires de Bellême (Orne), n’abritait qu’un télécentre, qui stagnait faute d’animation. La Communauté de communes des Collines du Perche normand lui a donné une seconde vie en le transformant en tiers-lieu dédié au numérique. Inauguré en 2018, Elabo est à la fois un télécentre, un espace public numérique, un espace de coworking et un Fablab.

L’accompagnement des professionnels et des entreprises locales

Couplé à une pépinière d’entreprises, Elabo est en prise directe avec les jeunes entrepreneurs locaux, qui peuvent utiliser l’espace de coworking et le Fablab. Ce dernier, solidement équipé (imprimante et scanner 3D,  graveuse-découpeuse laser pour tout matériau, presse à chaud et brodeuse numérique) offre aux professionnels et créateurs toutes les possibilités de fabrication numérique. Plus largement, Elabo réunit aussi divers acteurs économiques dans le cadre d’animations gratuites de médiation numérique, concernant par exemple la dématérialisation des factures et l’utilisation d’internet pour répondre à un marché public ou pour créer des outils de communication, de type newsletter. « Deux fois par an, au printemps et en septembre, j’organise également des sessions d’after work, qui sont l’occasion de rencontres et d’interactions constructives dans une ambiance détendue. », indique Thomas Debris, l’animateur d’Elabo.

Un tiers-lieu largement ouvert au grand public

L’ouverture au grand public, c’est évidemment la vocation de l’espace public numérique qui, au travers d’animations, permet au plus grand nombre de s’initier aux nouveaux usages et technologies numériques. À cet égard, le Fablab tient une place importante en mettant ses équipements à la disposition de tous, monnayant une cotisation annuelle de 30 € et une tarification à l’heure. « C’est un vrai service aux particuliers, qui accèdent ainsi à des équipements coûteux, qu’il serait dispendieux d’acquérir pour ne s’en servir qu’une ou deux fois. Autre exemple : les résidents secondaires -il y en a beaucoup dans la région- qui désirent travailler dans un cadre calme et convivial et qui viennent le soir et le week-end au télécentre ou dans l’espace de coworking. », souligne Thomas Debris.

Entretenir une dynamique de développement

La situation peut paraître paradoxale dans la mesure où l’objectif d’Elabo n’est pas d’être rentable. Ce n’est pas la priorité de la Communauté de communes, attachée avant tout à la notion de service. Et pourtant, dans sa politique de développement, Thomas Debris n’hésite pas à parler de « démarche commerciale », dans le sens où, dit-il : « Pour développer les activités et l’attractivité d’Elabo, il faut prospecter, argumenter, susciter les initiatives, comme je le ferais auprès de clients. Le fait d’être labellisé Tiers-Lieux Normandie est un apport de notoriété et de crédibilité important et un atout pour aller encore plus loin. »

Autres articles qui peuvent vous interésser

  • Zoom sur - Cosywork à Vernon

    Cosywork, un home office partagé au cœur de Vernon


    Installé en face de la gare de Vernon-Giverny, à mi-distance entre Paris et Rouen, c’est le seul tiers-lieu à 40 km à la ronde. Une situation...

    EN SAVOIR +
  • Rencontre Passerelle Normandie : Envie de partir à la campagne et de lancer un activité une agricole?

    Rencontre Agriculture et Alimentation organisée dans le cadre du projet Passerelle Normandie
    Mardi 22 septembre dès 18h au Café des images (Caen)

    EN SAVOIR +
  • Zoom sur - Normandy Eco Space

    Un pôle multi-services dédié à l’innovation numérique


    Cest dans une ancienne usine dArques-la-Bataille, entièrement réhabilitée par la Communauté de communes Dieppe Maritime, que NES a ouvert ses...

    EN SAVOIR +